Candidats à la présidentielle: les gagnants et les perdants de la TV

Alors que le Conseil Constitutionnel vient de publier la liste des 11 candidats à la prochaine élection présidentielle, il est édifiant d’étudier les statistiques reflétant l’exposition médiatique de chacun (mesurée par le nombre de mentions de leurs noms) depuis mi-janvier.

Notre CandiMat® est en effet un thermomètre qui mesure jour après jour la présence TV de l’ensemble des candidats qui se sont déclarés pour l’élection présidentielle, mesurés en nombre de citations de leurs noms sur l’ensemble des chaines françaises (36 chaines scrutées 24h/24). De 38 noms initialement suivis par notre bot, nous tombons aujourd’hui à 11, suivant l' »élimination » des autres candidats qui n’ont pas réussi à réunir les 500 parrainages nécessaires.

Le graphique ci-dessous représente l’évolution des mentions TV pour les 11 candidats restant, de la semaine S05 (fin Janvier) à la semaine S11 (semaine du 13 au 19 mars). Pour plus de lisibilité, l’échelle du nombre de mentions TV est logarithmique — une échelle linéaire rendrait illisible la lecture des statistiques hors « top 5″ !

CandiMat-17S11-evol

En effet, alors que 5 candidats (ceux-là même invités par exemple le 20 mars au soir sur TF1) trustent la quasi-totalité des mentions TV, les 6 autres candidats sont clairement dans une « seconde division » en matière d’exposition médiatique.

Il y a bien deux division (étiquetées L1 et L2 sur le graphique ci-dessus) dans le traitement médiatique des candidats à l’élection présidentielle. Et n’oubliez pas que l’échelle est logarithmique ! Les 5 candidats de la ligue 1 ont en effet trusté 95% des mentions TV la semaine dernière ! (S11), les 6 autres de la ligue 2 se partageant les 5% de mentions restant…

Cette observation ne se limite d’ailleurs pas qu’aux candidats qualifiés : elle est encore plus cruelle pour ceux qui n’ont pas pu se qualifier ! Bien souvent, ceux-ci n’ont pas eu droit à plus de 10 citations TV depuis 2 mois : c’est par exemple le cas de Pierre Laroutourou, Christian Trouadec, Charlotte Marchandise, etc. Avec une telle notoriété, difficile de mobiliser les parrainages des élus sans une approche particulières… (voir Présidentielle: Corrélation entre la notoriété des candidats et le nombre de leurs parrainages)

Sans doute l’ouverture de la campagne officielle, obligeant le respect strict des temps de parole entre les candidats , va-t-il aider les « petits candidats » à émerger à la TV ? Cependant, un temps de parole équilibré ne garantie pas un nombre de citations équilibré !

En attendant, ouvrons l’œil… et gardons un regard critique sur le traitement médiatique des candidats !

Notre méthodologie:

L’étude repose sur les données brutes générées par le bot de TiVine Technologies d’analyse automatisée de la présence de personnalités et de thèmes à l’écran sur l’ensemble des chaines françaises (36 chaines analysées 24h/24).

En ce qui concerne les données relatives à l’élection 2017, l’analyse débutée à l’Automne 2016 porte sur l’ensemble des candidats réels ou potentiels.

Qui nous sommes:

Tivine Technologies est le spécialiste français de la curation TV/Vidéo : nous appliquons des technologie de deep learning et d’analyse sémantique pour répondre aux nouveaux usages de la télévision.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>